Blow up

Synopsis

A Londres, Thomas, photographe de mode, très « dans le vent », photographie dans son atelier des cover•girls sophistiquées. Il prépare aussi un album réaliste sur la capitale. C’est ainsi que dans un parc, il prend un cliché d’un couple d’amoureux. Or, la femme le poursuit jusqu’à son atelier et s’offre à lui pour qu’il lui rende la pellicule. Thomas lui donne un autre rouleau, développe et agrandit les photos prises dans le parc. Il voit dans un buisson une forme confuse qui pourrait être un cadavre.

La compréhension de « Blow up » n’est pas forcément évidente au premier abord lorsqu’on ne saisit pas le sens. La première fois que je l’ai vu, j’étais très jeune. Mes parents étaient partis manger chez des amis et comme nous n’avions jamais le droit de regarder la télévision, nous nous sommes précipités ce soir-là pour regarder un film. Nous avions choisi celui-là car à l’époque il était marqué d’un carré blanc (aujourd’hui ce serait moins de 16 ans peut-être). Je n’ai évidemment strictement rien compris au film mais il m’avait quand même marqué par son atmosphère. Le film présente comment un photographe dont la vision de la réalité est limitée est amené à reconsidérer sa perception du réel suite à une photo prise dans un parc. C’est un des meilleurs films d’Antonioni, alors si vous en avez l’occasion, regardez-le.

Pour aider à traduire sa vision d’une réalité accrue spécifique, Antonioni a modifié certains visuels en peignant des arbres, des rues, de l’herbe et des maisons afin d’obtenir le look qu’il voulait sur le film.

Même si le film se déroule à Londres, Antonioni a insisté sur le fait que l’histoire ne concernait pas nécessairement Londres. « J’espérais que personne en voyant le film fini ne dirait: Blow-Up est un film typiquement britannique. En même temps, j’espérais que personne ne le définirait exclusivement comme un film italien. « 

Afin de contourner le code de production (les censeurs), MGM a créé « Premiere Productions« . Il s’agissait d’une société factice qui n’avait aucun accord ou affiliation avec le Code de la production et, par conséquent, n’avait pas à adhérer à ses normes. MGM n’a pas eu à couper la nudité de face complète ou d’autres scènes sexuellement explicites et a conservé tous les droits sur le film. Lorsque le film s’est ouvert aux critiques élogieuses et à l’excellent box-office, cette défaite a été considérée comme le coup final pour la crédibilité du Code de production et a été remplacée par un système de notation moins de deux ans plus tard.

Antonioni a offert peu d’infos sur ses intentions avec le film et a toujours été clair que le sens n’était pas censé être précisé : 

« En développant avec des agrandisseurs… des choses émergent que nous ne voyons probablement pas à l’œil nu… Le photographe de Blow-Up, qui n’est pas philosophe, veut voir les choses de plus près. Mais il se trouve que, en s’élargissant trop, l’objet lui-même se décompose et disparaît. Il y a donc un moment où nous saisissons la réalité, mais ensuite le moment passe. C’était en partie le sens de Blow-Up. »

Fiche technique

Titre original : Blow-up Réalisation : Michelangelo ANTONIONI Scénario : Michelangelo ANTONIONI, Tonino GUERRA Musique : Herbert HANCOCK Photographie : Carlo Di PALMA, Alfio CONTINI (directeur), Arthur EVANS (plateau) Son : Jerry KOSLOFF Costumes : Jocelyn RICKARDS Montage : Frank CLARKE, Michelangelo ANTONIONI Décors : Assheton GORTON Effets visuels : Lionel BANES Pays : Grande Bretagne Date : 1967 Genre : Drame Durée : 106 mn Interprètes : David HEMMINGS, Vanessa REDGRAVE, Sarah MILES, Peter BOWLES, John CASTLE, Jane BIRKIN Couleur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s