La nuit du chasseur

Synopsis

Un criminel psychopathe, Harry Powell, partage la cellule de Ben Harper, condamné pour vol et meurtre et qui sera pendu sans avoir révélé la cachette de son butin. Seuls John et Pearl, ses enfants savent que les dix mille dollars sont dissimulés dans la poupée de la petite fille, mais leur père leur a fait jurer de garder le secret. Libéré, Harry Powell se met en quête du butin, arrive dans la petite ville où, se faisant passer pour un prédicateur, il n’a aucun mal à séduire Willa, la veuve de Ben Harper. Il l’épouse, mais la tue très vite, sans l’avoir touchée. Effrayés, les enfants réussissent à échapper à leur beau-père et à s’enfuir en descendant la rivière. Harry Powell suit et traque les enfants qui traversent la campagne américaine. Ils sont recueillis par Rachel Cooper qui a déjà à charge une troupe d’enfants abandonnés.

C’est un film très psychologique. Les plans sont précis et jamais inutiles. Le jeu des acteurs sobre, la lumière parfaite, la musique douce rendent cette histoire haletante, prenante. C’est un mélange entre terreur et poésie qui donne à ce film sa force. Un des plus beaux rôles de Robert Mitchum. Ce film n’ayant pas marché à sa sortie, Charles Laughton décidera de ne plus jamais réaliser. Dommage… vraiment

La photo sous-marine du cadavre de Shelley Winters dans la Ford a été la dernière filmée. C’était tellement convaincant pour l’acteur Don Beddoe quand il a vu le film fini qu’il a pensé que c’était Winters qui retenait son souffle, pas un mannequin.

Lors de leur première rencontre, Lillian Gish a demandé à Charles Laughton pourquoi il la voulait pour le rôle et il a répondu: «Quand je suis allé au cinéma pour la première fois, ils étaient assis droit et se penchaient en avant. Maintenant, ils s’affaissent, la tête en arrière, et mangent des bonbons et du maïs soufflé. Je veux qu’ils se redressent. »

Stanley Cortez, directeur de la photographie du film, avait également travaillé sur le chef-d’œuvre d’Orson Welles, « La splendeur des Amberson » (1942). Il a remarqué quelques années après la réalisation de ce film que seuls deux réalisateurs avec lesquels il avait travaillé avaient compris la lumière, « cette chose incroyable qui ne peut être décrite » : Welles et Laughton.

Fiche technique

Titre original  : Night of the Hunter Réalisation : Charles LAUGHTON Scénario : James AGEE Musique : Walter SCHUMANN Photographie : Stanley CORTEZ Son : Stanford NAUGHTON Costumes : Jerry BOS, Evelyn CARRUTH Montage : Robert GOLDEN Décors : Al SPENCER Effets spéciaux : Jack RABIN, Louis DeWITT Pays : Etats-Unis Date : 1955 Genre : Drame Durée : 93 mn Interprètes : Robert MITCHUM, Shelley WINTERS, Lillian GISH, Evelyn VARDEN, Peter GRAVES, Billy CHAPIN N&b

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s