Persepolis

Synopsis

Téhéran, 1978 : Marjane, huit ans, songe à l’avenir et se rêve en prophète sauvant le monde. Choyée par des parents modernes et cultivés, particulièrement liée à sa grand-mère, elle suit avec exaltation les événements qui vont mener à la révolution et provoquer la chute du régime du Chah. Avec l’instauration de la « République islamique » débute le temps des « commissaires de la révolution » qui contrôlent tenues et comportements.

Honte à moi de n’avoir pas été voir ce film au cinéma ! Je l’ai adoré ! Alors si vous ne l’avez pas vu, surtout ne le ratez pas lorsqu’il passera à la télé, mieux encore, achetez-le.

« Persepolis » est l’adaptation sur grand écran des 4 albums de bande dessinée homonymes écrits et dessinés par Marjane Satrapi. L’histoire de ces albums est directement inspirée de la jeunesse de la dessinatrice.

Pour la réalisatrice, un film en images réelles aurait fait perdre l’universalité de l’histoire.

« Avec les images réelles, ça devient tout de suite l’histoire de gens qui vivent loin, dans un pays étranger, qui ne sont pas comme nous. C’est au mieux une histoire exotique, et au pire une histoire de « tiers-mondiste » ! Si les albums ont aussi bien marché partout, c’est que l’abstraction du dessin – qui plus est, du dessin en noir et blanc – a permis à chacun de s’identifier totalement. Que ce soit en Chine, en Israël, au Chili, en Corée… Cette histoire est universelle. Il ne faut pas oublier non plus qu’il y a aussi dans « Persepolis » des moments oniriques, et qu’on n’allait pas faire tout à coup un film de science-fiction ! Le dessin nous permet de garder une cohérence, une unité. Le noir et blanc? J’ai toujours peur du côté vulgaire que peut avoir la couleur, participe à cela également. »

La République islamique d’Iran s’est inquiétée de la sélection de ce film représentant ce qu’elle estime être « un tableau irréel des conséquences et des réussites de la révolution islamique » et en a diffusé une version censurée. 

« Persepolis » a été interdit de diffusion au Liban fin mars 2008. Prix spécial du jury du Festival de Canne 2007 (ex-aequo avec « Lumière silencieuse » de Carlos Reygadas) – Prix spécial du jury au Cinemanila International Film Festival en 2007 – Prix des auditeurs de l’émission radiophonique « Le masque et la plume » en 2008 – César du Meilleur premier film en 2008 – César de la Meilleure adaptation 2008 – Nommé aux Oscars dans la catégorie du Meilleur film d’animation en 2008.

Fiche technique

Réalisation : Marjane SATRAPI, Vincent PARONNAUD Scénario : Marjane SATRAPI, Vincent PARONNAUD Musique : Olivier BERNET Son : Thierry LEBON Montage : Stéphane ROCHE Décors : Marisa MUSY Animation : Christian DESMARES, Florian FIEBIG, Damien BARRAU, Pascal CHEVET, Virginie HANRIGOU, Grégory LECOCQ, Habib LOUATI, Ahmidou LYAZIDI, Nathalie MATHE, Benoît MEURZEC Pays : France Date : 2007 Genre : animation Durée : 90 mn N&b

2 réflexions au sujet de « Persepolis »

  1. ah oui c’est top j’aime bien comme ça ..
    mais par contre sur la page d’avant ou y a juste le nom du film et le début du résumé dommage de ne pa s pouvoir y mettre une photo, ça serait mieux je trouve.
    excuses moi je donne mon avis !!!! lol

    J'aime

  2. C’est vraiment un excellent film ! L’animation est au petits oignons et le doublage est très bon. C’est rare qu’une adaptation de BD soit à ce point réussie 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s