Le fabuleux destin d’Amélie Poulain

Synopsis

Amélie, une jeune serveuse dans un bar de Montmartre, passe son temps à observer les gens et à laisser son imagination divaguer. Elle s’est fixé un but : faire le bien de ceux qui l’entourent. Elle invente des stratagèmes pour intervenir incognito dans leur existence.

Le chemin d’Amélie est jalonné de rencontres : Georgette, la buraliste hypocondriaque ; Lucien, le commis d’épicerie ; Madeleine Wallace, la concierge portée sur le porto et les chiens empaillés ; Raymond Dufayel alias « l’homme de verre », son voisin qui ne vit qu’à travers une reproduction d’un tableau de Renoir. Cette quête du bonheur amène Amélie à faire connaissance de Nino Quincampoix, un étrange « prince charmant ». Celui-ci partage son temps entre un train fantôme et un sex-shop, et cherche à identifier un inconnu, dont la photo réapparaît sans cesse dans plusieurs cabines de photomaton.

Ce n’est pas  le film du siècle. Mais dans l’époque où nous vivons, il fait du bien, apporte une étrange sensation de bien-être et la joie de vivre. La musique y contribue beaucoup. Pour cela, il restera, je pense, dans les annales. J’ai beaucoup aimé.

Les couleurs principales du film (vert, jaune et rouge) sont inspirées des peintures de l’artiste brésilien Juarez Machado.

Le nain voyageur a été inspiré par une série de farces similaires jouées en Angleterre et en France dans les années 1990.

Certains des lieux du film se trouvent à Montmartre. Le café « Les 2 Moulins » se trouve au début de la rue Lepic et le magasin de légumes / fruits « Collignon » au 56 rue des Trois Frères.

Dans le film original, quand Amélie va chez les parents de M. Collignon, le père, qui fait des trous dans les fleurs, dit qu’il préfère faire ces trous en lilas. C’est une référence directe à la chanson de Serge Gainsbourg « Le poinçonneur des Lilas« . La référence n’est pas traduite dans les sous-titres anglais.

Fiche technique

Réalisation : Jean-Pierre JEUNET Scénario : Guillaume LAURANT, Jean-Pierre JEUNET Musique : Yann TIERSEN Photographie : Bruno DELBONNEL (directeur), Bruno CALVO (plateau) Son : Jean UMANSKI Costumes : Emma LEBAIL Montage : Céline KELEPIKIS Décors : Aline BONETTO Effets spéciaux : Yves DOMENJOUD, Alain CARSOUX, DUBOI Pays : France/Allemagne Date : 2001 Genre : Comédie Durée : 130 mn Interprètes : Audrey TAUTOU, Mathieu KASSOVITZ, RUFUS, Yolande MOREAU, Artus DE PENGUERN, Isabelle NANTY Couleur

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s