Les disparus de Saint-Agil

Synopsis

Au collège privé Saint-Agil, en province, trois élèves, Baume, Sorgues et Macroy ont constitué la société secrète des « Chiche-Capon » dans le but d’organiser leur départ pour l’Amérique. Au cours de leurs réunions nocturnes, ils observent d’étranges phénomènes, comme la présence d’un « Homme invisible ». L’un après l’autre, les conjurés disparaissent sans laisser de trace. Une bande de faux-monnayeurs est à l’origine de ces événements…

Bon, outre l’histoire qui est prenante (aidée par la façon de filmer et les effets de lumière), la réunion de Erich Von Stroheim (« Boulevard du Crépuscule« , « La grande illusion« ) et Michel Simon (« Boudu sauvé des eaux« , « Drôle de drame« , « Quai des brumes« , « La poison« ), deux monstres du cinéma, est plus qu’un régal. Je ne suis pas particulièrement fan des films de Christian-Jaque, mais celui-là, je le trouve très réussi.

Fiche technique

Réalisation : CHRISTIAN-JAQUE Scénario : Jacques-Henri BLANCHON, Jacques PREVERT Musique : Henri VERDUN Photographie : Marcel LUCIEN, André GERMAIN (directeurs), Léo MIRKINE (plateau) Son : Jacques HAWARDIER Montage : Claude NICOLE, William BARACHE Décors : Pierre SCHILD Effets spéciaux : Nicolas WILCKE Pays : France Date : 1938 Genre : Comédie dramatique Durée : 98 mn Interprètes : VON STROHEIM Erich, SIMON Michel, BERNARD Armand, CLARIOND Aimé, LE VIGAN Robert, GRAVE Serge N&b

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s