Trois couleurs : bleu

Synopsis

Julie vient de perdre son mari et sa fille dans un accident de voiture. Brisée par le chagrin, elle vend tous ses biens et s’installe à Paris. La musique et l’amour d’Olivier la libéreront progressivement de son deuil.

Premier film de la trilogie « Bleu« , « Blanc » et « Rouge« , Krzysztof Kieslowski reprend l’idée de notre devise nationale : Liberté, Egalité, Fraternité. Bleu représente donc le thème de la liberté. Ce film est difficile par rapport aux deux autres car le thème est particulièrement douloureux.

« Bleu, c’est la liberté, l’histoire du prix que nous payons pour elle. A quel point somme-nous vraiment libres? » (Krzysztof Kieslowski)

Les trois films ont été tourné l’un après l’autre, pendant qu’il filmait « Blanc » le jour, il montait « Bleu » la nuit, puis ce fut le tour de « Rouge« . Kieslowski s’inspirait de la vie des gens, c’est sa vision du monde qu’il livrait un peu plus avec chaque film. Il voulait que ses films relient les gens entre eux. Chaque plan était pensé de A à Z. La petite plume sur le lit d’hôpital de Julie dans « Bleu » est là pour signifier la fragilité de la vie, le personnage du juge dans « Rouge » s’appelle Joseph et le café juste en dessous de l’appartement de Valentine se nomme « Chez Joseph ». Chaque élément du cadre a une fonction propre. 

Quand Olivier a retrouvé Julie mais est ensuite ignoré par elle, il y a un gros plan de Julie faisant fondre un sucre dans son café. 

Kieslowski voulait que le morceau de sucre absorbe le café en exactement 5 secondes. Il a donc demandé à son directeur adjoint de tester plusieurs marques (dont le sucre imbibait le café entre 3 et 11 secondes) pour trouver celle qui correspondrait exactement aux 5 secondes. 

À un moment donné, nous voyons Julie porter une boîte sur laquelle est écrit le mot «blanco» ; sur le plan suivant, nous la regardons de dos, s’arrêter dans la rue alors qu’un homme en bleu passe à sa gauche et qu’une femme en rouge passe à sa droite. C’est une référence subtile à la structure de la trilogie des Trois Couleurs – bleu, blanc, rouge, dans cet ordre, reflétant le drapeau français. Dans une autre scène, des enfants en maillot de bain rouge et blanc courent et sautent dans la piscine bleue.

Fiche technique

Réalisation : Krzysztof KIESLOWSKI Scénario : Krzysztof KIESLOWSKI, Krysztof PIESIEWICZ Musique : Zbigniew PREISNER Photographie : Slawomir IDZIAK Son : Jean-Claude LAUREUX Montage : Jacques WITTA Décors : Claude LENOIR Pays : France/Suisse/Pologne Date : 1993 Genre : Comédie dramatique Durée : 90 mn Interprètes : Juliette BINOCHE, Benoît REGENT, Florence PERNEL, Charlotte VERY, Hélène VINCENT, Philippe VOLTER Couleur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s