Batman, le défi

Synopsis

Rien ne va plus à Gotham City depuis que le Pingouin, un être monstrueusement difforme, sème la terreur en compagnie d’une bande de voleurs déguisés en clowns. Abandonné depuis son plus jeune âge par ses parents au zoo de Gotham City, Pingouin a grandi au beau milieu d’une bande de palmipèdes. Depuis ce jour, cet être malfaisant voue son existence au mal… Parallèlement, Max Shreck, un milliardaire machiavélique, rêve lui aussi d’avoir tout Gotham City à ses pieds…

Je vous avouerais que ce film ne m’a pas marqué du tout. Je n’ai donc aucune opinion en ce qui le concerne. Il faut dire que lorsque je suis allée le voir au cinéma, j’ai emmené mon petit frère Soupopistou, Il avait dix ans à l’époque. Un charmant bambin… qui n’a pas arrêté durant touuuuut le film de me demander ce qui allait se passer. Je n’étais pas le scénariste moi ! ni le réalisateur ! Résultat aucun souvenir de ce film mais un grand de mon petit frère ! 

Sa combinaison était si serrée que Michelle Pfeiffer avait souvent du mal à entendre sa propre voix. Tim Burton a dû lui dire de baisser le ton, car elle criait souvent son dialogue au lieu de simplement le dire.

Il existe de nombreuses références à la culture allemande de la «République de Weimar» (1919 à 1933). La tenue et le look du Pingouin sont basés sur le personnage principal du « Cabinet du docteur Caligari » (Robert Wiene, 1920), et une grande partie

des décors sont inspirés du même film. Un méchant porte le nom de Max Schreck, une autre star de cinéma de la culture de la «République de Weimar» (« Nosferatu le vampire« , Murnau, 1922). Schreck suggère au Pingouin de faire un «feu du Reichstag»

 Le cri du pingouin « Je ne suis pas un être humain! Je suis un animal! » à la fin du film est un clin d’ œil à « Elephant Man » de David Lynch (1980) dans lequel Joseph Merrick crie : « Je ne suis pas un animal! Je suis un être humain! » lorsqu’il est submergé par des citadins curieux.

Fiche technique

Titre original : Batman Returns Réalisation : Tim BURTON Scénario : Daniel WATERS Musique : Danny ELFMAN Photographie : Stefan CZAPSKY (directeur), Zade ROSENTHAL Son : Petur HLIDDAL, David E. STONE Costumes : Bob RINGWOOD, Mary E. VOGT Montage : Chris LEBENZON Décors : Bo WELCH, Cheryl CARASIK Effets spéciaux : Stan WINSTON Pays : Etats-Unis Date : 1991 Genre : fantastique Durée : 126 mn Interprètes : Michael KEATON, Danny DeVITO, Michelle PFEIFFER, Christopher WALKEN, Michael GOUGH, Pat HINGLE  Couleur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s