Harry Potter et la coupe de feu

Synopsis

Harry Potter, 14 ans, entre en quatrième année d’études au collège de Poudlard.  Hanté par des cauchemars qui mettent à vif sa cicatrice et la lui rendent plus douloureuse que jamais, Harry est soulagé d’échapper un temps à ces mauvais rêves en assistant à la Coupe du Monde de Quidditch aux côtés de ses amis Ron et Hermione. Mais la fête est troublée par l’apparition dans le ciel de l’emblème de Lord Voldemort, dont les Mangemorts annoncent ainsi le retour après treize ans d’absence. Harry regagne Poudlard, où il croit pouvoir compter sur la protection de son vieux mentor, le Professeur Dumbledore. Mais les choses ne vont pas tarder à changer. Dumbledore annonce que le collège accueillera cette année le Tournoi des Trois Sorciers, une des compétitions internationales les plus fascinantes – et les plus dangereuses – du monde de la sorcellerie. Un champion sera désigné dans chacune des trois plus grandes et plus prestigieuses écoles de sorciers pour participer à trois épreuves potentiellement mortelles. Le vainqueur remportera la très convoitée Coupe des Trois Sorciers. Dans la Grande Salle, les élèves de Poudlard assistent à la sélection du champion par la Coupe de Feu magique. Celle-ci désigne successivement la superstar de Quidditch de Durmstrang, Viktor Krum, l’exquise Fleur Delacour, de Beauxbâtons, et l’as de Poudlard, Cedric Diggory. Mais un quatrième nom sort, contre attente : Harry Potter.

Je fais partie des fans de Harry Potter, des livres tout du moins. J’ai néanmoins regardé les films, curieuse de savoir comment ils s’étaient débrouillés pour les retranscrire. « Harry Potter et la coupe de feu » est objectivement un bon film. Il est très bien fait et la scène du dragon, même si elle ne correspond pas à celle du livre, est impressionnante. Ceci dit, j’ai plutôt été déçue, mais on l’est souvent quand on regarde un film tiré d’un livre. Etait-ce nécessaire de faire une scène aussi longue pour le bal de Noël? A mon avis non. C’est une scène plutôt mineure et il eut été préférable de soigner la scène du cimetière et ne pas sucrer celle de l’infirmerie qui est quand même primordiale dans l’histoire. J’ai été plus que déçue par la scène du cimetière. On dirait du carton pâte, on ne retrouve pas la tension, la bulle dorée qui entoure les deux personnages est franchement très mal faite et je pourrais continuer étant donné que cette scène est totalement ratée. Quant à la scène de l’infirmerie, c’est quand même là qu’il y a scission entre le Ministère de la Magie et Dumbledore : scène qui explique pourquoi dans « HP et l’Ordre du Phénix », ils se retrouvent tous dans la clandestinité. 

A noter tout de même la très grande performance de Ralph Fiennes qui joue un excellent Lord Voldemort.

Les scènes sous-marines ont été tournées dans un immense réservoir spécialement conçu à cet effet avec un fond d’écran bleu. Des plongeurs de sécurité ont nagé entre les prises avec des détendeurs, pour

permettre aux acteurs et à l’actrice de respirer sans avoir à faire surface. Daniel Radcliffe a, à lui seul, enregistré environ quarante et une heures et trente-huit minutes sous l’eau pendant le tournage. À un moment donné, pendant l’entraînement, il a signalé par inadvertance qu’il se noyait, envoyant l’équipage dans une énorme panique pour le ramener à la surface.

Les enfants ont eu environ trois semaines de pratique de la danse pour la valse du bal de Noël. Daniel Radcliffe, cependant, apparaît dans presque toutes les scènes du film et a passé beaucoup de temps pour la scène du lac. Il n’a donc eu que quatre jours pour se préparer à cette tâche.

Dans le livre, Voldemort est décrit comme ayant les yeux rouges avec des fentes pour les pupilles. Les cinéastes ont finalement décidé de ne pas donner les yeux rouges à Voldemort, car ils pensaient que l’on ne pourrait pas lire l’émotion dans les yeux s’ils étaient modifiés, et que le personnage ne serait donc pas assez effrayant.

Fiche technique

Titre original : Harry Potter and the Goblet of Fire Réalisation : Mike NEWELL Scénario : Steven KLOVES Musique : Patrick DOYLE Photographie : Roger PRATT Costumes : Jany TEMIME Montage : Mick AUDSLEY Décors : Stuart CRAIG Effets spéciaux et visuels : Nick DUDMAN, John RICHARDSON (effets spéciaux), Tim BURKE, Jim MITCHELL, Tim ALEXANDER, Stephane NAZE (effets visuels) Pays : Angleterre/Etats-Unis Date : 2005 Genre : Fantastique Durée : 148 mn Interprètes : Daniel RADCLIFFE, Emma WATSON, Rupert GRINT, Gary OLDMAN, Michael GAMBON, Robbie COLTRANE, Ralph FIENNES, Maggie SMITH, Alan RICKMAN, Brendan GLEESON, Robert PATTINSON, Tom FELTON  Couleur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s