Harry Potter et le prince de sang mêlé

Synopsis

Voldemort a renforcé son emprise sur le monde des sorciers aussi bien que sur celui des Moldus et Poudlard n’est plus un endroit sûr. Harry est d’ailleurs persuadé que le danger rôde à l’intérieur même de l’école mais Dumbledore est plus soucieux de le préparer pour la bataille finale qu’il sent approcher à grands pas. Ensemble, ils tentent de trouver le talon d’achille de Voldemort et, à cette fin, Dumbledore fait appel au professeur Horace Slughorn qui détient des informations cruciales. Mais les étudiants de Poudlard doivent également faire face à un adversaire d’un genre nouveau : leurs hormones qui les titillent dangereusement.

Pour résumer, le meilleur du film est encore la bande annonce ! Tout d’abord, où est passée la magie dans Harry Potter ? Non seulement ils ne s’habillent pratiquement plus en sorcier (et ça depuis le film n° 3) mais où sont passés tous ces petits éléments qui faisaient de Poudlard un monde magique? Exit les fantômes et le reste. On se croirait à Eton ! 

Venons-en au film. Quelle idée encore de créer de nouveaux personnages et surtout de nouvelles scènes : l’attaque du Terrier est complètement sans intérêt et de surcroît totalement impossible pour tous ceux qui ont lu le bouquin. En plus, ils nous le mettent dans un marécage !!! Au contraire, adieu l’attaque de Poudlard par les Mangemorts à la fin du film. Ces derniers se baladent dans le château pratiquement sans que personne ne les remarquent. C’est absurde. La tension et le côté dramatique de la fin est ainsi complètement rayée. Exit également l’enterrement de Dumbledore : fin de l’émotion. Peu de flash-back sur la vie de Voldemort ce qui est pourtant le fil conducteur du livre et donne des clefs à Harry pour le combattre dans « Les reliques de la mort ». On voit la bague de Gaunt mais pour ceux qui n’ont pas lu le livre, impossible de comprendre ce qu’elle signifie, juste suggère-t-on que c’est un horcruxe. Le quidditch fait de nouveau son apparition mais les règles semblent changées : plus de cognards, tous en rang serré comme dans un escadron d’avions de chasse… Et c’est quoi ces nouveaux équipements !  Je pourrais continuer longtemps.

Côté comédiens, beaucoup de voix doublées ont changé (McGonagall par exemple) sauf pour Hermione (dommage…) qui est toujours aussi mauvaise. Je n’aurais jamais engagé Frank Dillane pour jouer le rôle de Tom Jedusor adolescent, physiquement pas très crédible. Par contre Jim Broadbent (le professeur Slughorn) est parfait.

Pour conclure, pour ceux qui ne lisent pas les livres, certaines scènes du film (comme dans le 5 d’ailleurs) vous échapperont totalement. Pour les autres, attendez-vous à être déçu par un manque de fidélité (encore une fois) au livre. Ceci dit, quelques scènes sont réussies et drôles et la photographie est belle.

Bref, je n’ai pas du tout accroché. Je ne le recommande pas car trop de scènes importantes manquent et surtout je n’ai ressenti aucune émotion. Quand je pense qu’ils ont repoussé la sortie de 8 mois, en ayant eu une première impression défavorable de la part de fans lors d’une sorte d’avant-première, je me demande ce qu’ils avaient pondu !!!!

La caverne de Voldemort où se rendent Harry et Dumbledore pour détruire l’un des horcruxes, n’existe pas… ou presque. Les extérieurs ont été tournées aux falaises de Moher, dans l’ouest de l’Irlande. Quant aux intérieurs, ils ont été intégralement générés en studio, le tournage ayant eu lieu sur fond bleu et de décor créé en post-production.

« Pour reproduire ces cristaux de sel, nous avons expérimenté sur des résines synthétiques. Il fallait

créer un matériau qui soit à la fois magique et crédible. Ce fut un gros challenge pour nous, ainsi que pour Tim Burke, notre équipe des effets visuels et le directeur de la photo Bruno Delbonnel. Comment éclairer cet îlot cristallin lumineux au beau milieu d’un immense trou noir? Chacun a apporté sa contribution, cela a été une expérience passionnante. » (Stuart Craig, chef décorateur)

Hero Fiennes Tiffin a été choisi pour jouer Tom Riddle, âgé de onze ans, tandis que son oncle, Ralph Fiennes joue Lord Voldemort. Le réalisateur dit qu’il a embauché Hero en raison de sa ressemblance avec son oncle, mais pas spécifiquement parce qu’il était le neveu de l’acteur. Il aimait la qualité sombre et hantée du jeune acteur.

Le scénario original comprenait tous les souvenirs de Dumbledore sur Voldemort, comme indiqué dans le roman source, mais le réalisateur a insisté pour les réduire, car, selon le scénariste Steve Kloves, « il voulait mettre en valeur l’ascension de Voldemort sans trop s’impliquer dans son passé comme Riddle. « 

La performance la moins préférée de Daniel Radcliffe dans la franchise, déclarant dans une interview en 2014 qu’il n’était « tout simplement pas très bon« , « difficile à regarder« . Il a également révélé qu’il avait des problèmes d’alcool au moment du tournage et qu’il pouvait dire dans certaines scènes qu’il était en état d’ébriété.

Le réalisateur a déclaré dans une interview que la palette de couleurs et les méthodes d’éclairage utilisées dans ce film étaient fortement inspirées par le peintre néerlandais Rembrandt.

Les scènes de nuit ont été filmées dans le village de Lacock et dans les cloîtres de l’abbaye de Lacock pendant trois nuits, du 25 au 28 octobre 2007. Le tournage a eu lieu de 17 h à 5 h et les habitants de la rue ont été invités à obscurcir leurs fenêtres. avec des stores sombres.

Le pont du Millenium situé à Londres, est un pont en acier suspendu, réservé aux piétons. Dans « HP et le prince de sang mêlé », le Millenium Bridge est attaqué et détruit par des Mangemorts. Cette scène réalisée avec l’accord de J.K. Rowling n’existe pas dans le livre (sans blague…). En effet, dans le sixième ouvrage, l’histoire se déroule en 1996, date à laquelle le pont n’existait pas encore, puisqu’il fut créé en 2000.

Fiche technique

Titre original : Harry Potter and the Half blood Prince Réalisateur : David YATES Scénario : Steve KLOVES Musique : Nicholas HOOPER, John WILLIAMS Photographie : Bruno DELBONNEL Son : Stuart WILSON, James MATHER Costumes : Jany TEMIME Montage : Mark DAY Décors : Stuart CRAIG, Stephenie McMILLAN Effets spéciaux et visuels : John RICHARDSON (effets spéciaux), Charlotte LOUGHNANE, Tim BURK, Chris SHAW, Tim ALEXANDER, Nicolas AITHADI (effets visuels) Pays : Grande Bretagne Date : 2009 Genre : fantastique Durée : 152 mn Interprètes : Daniel RADCLIFFE, Rupert GRINT, Emma WATSON, Bonnie WRIGHT, Evanna LYNCH, Jessie CAVE, Jim BROADBENT, Michael GAMBON, Tom FELTON, Robbie COLTRANE, Alan RICKMAN, Maggie SMITH Couleur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s