Les sept mercenaires

Des paysans mexicains, excédés par les exactions d’une bande de pilleurs conduite par Calvera, un chef cynique et rusé, engagent des mercenaires pour les défendre après avoir remarqué deux d’entre eux, Chris et Vin, lors d’un enterrement mouvementé.

Un western très célèbre et considéré comme remake du non moins célèbre « Les sept samouraïs » de Akira Kurosawa. Ce dernier détestait d’ailleurs ce film car il considérait que Sturges n’avait rien compris à son film et que l’on ne pouvait pas comparer un samouraï à un mercenaire. Pour une fois je ne suis pas d’accord avec l’Empereur. Je ne pense pas que Sturges ait considéré qu’un mercenaire était le pendant d’un samouraï. Il a juste transposé dans le monde américain un film japonais. L’histoire est la même mais ce sont deux films différents. Bref, pour mieux me faire comprendre, je dirais que finalement on ne peut pas vraiment considéré ce film comme une reprise. A voir bien évidemment pour les amateurs de western.

Le succès du film incita les producteurs à en faire plusieurs suites : « Le retour des sept » (Burt Kennedy, 1966), « Les colts des sept mercenaires » (Paul Wendkos, 1969), « La chevauchée des sept mercenaires » (George McCowan, 1972). En 1980, Roger Corman produira un remake, transposé dans l’univers de la science fiction : « Les mercenaires de l’espace » de Jimmy T. Murakami.

Le film semble se dérouler entre le milieu et la fin des années 1880. Cependant, tous les personnages principaux portent des étuis surbaissés de style Buscadero qui étaient fondamentalement inconnus avant le début des années 1900. Les armes à feu de ceinture réelles à l’époque du « Far West » étaient portées à la ligne de ceinture, généralement dans des étuis à tirage croisé car ils étaient à la fois plus confortables à porter et plus faciles à tirer lorsqu’ils étaient montés sur un cheval.

Alors que Chris et Vin conduisent le corbillard à Boot Hill, ils passent devant une devanture avec le nom P. Garret. Pat Garrett était l’homme de loi qui a tué Billy the Kid.

Titre original : The Magnificent Seven Réalisateur : John STURGES Scénario : William ROBERTS Musique : Elmer BERNSTEIN Photographie : Charles B. LANG Jr. Son : Rafael RUIZ ESPARZA, Jack SOLOMON Costumes : Bert HENRIKSON Montage : Ferris WEBSTER Décors : Rafael SUAREZ Effets spéciaux : Milt RICE Pays : Etats-Unis Date : 1960 Genre : Western Durée : 126 mn Interprètes : Yul BRYNNER, Eli WALLACH, Steve McQUEEN, James COBURN, Charles BRONSON, Robert VAUGHN, Horst BUCHHOLZ Couleur

Une réflexion au sujet de « Les sept mercenaires »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s