Soleil rouge

En 1871, un précieux sabre de samouraï, cadeau de l’empereur du Japon au président américain, est volé à l’ambassadeur chargé de le transporter. Kuroda, l’un des samouraïs de l’escorte, doit retrouver les auteurs de ce vol. Pour y arriver, il force l’un d’entre eux à l’aider…

Note : 3 sur 5.

Pour moi, Soleil rouge est un bon western d’où les trois étoiles que je lui accorde. Son originalité tient dans la confrontation entre deux civilisations radicalement différentes : l’américaine représentée par Charles Bronson et la japonaise personnifiée par Toshirô Mifune (GRAND acteur japonais pour ceux qui ne suivraient pas de près mon blog). Le duo Bronson/ Mifune est totalement savoureux.

Toshirô Mifune a diverti les acteurs et l’équipe tout au long de la production avec ses talents culinaires raffinés, apportant un approvisionnement de viandes japonaises, de cresson, d’algues et d’autres ingrédients. Il échangeait également des recettes contre des plats français et italiens.

Réalisateur : Terence YOUNG Scénario : Laird KOENIG, D.B. PETITCLERC, W. ROBERTS, L. ROMAN Musique : Maurice JARRE Photographie : Henri ALEKAN Son : William Robert SIVEL Costumes : Tony PUEO Montage : Lou LOMBARDO, Johnny DWYRE Décors : Tony ROMAN Effets spéciaux et sonores : Karl BAUMGARTNER (effets spéciaux), Daniel COUTEAU (effets sonores) Pays : France/Italie Date : 1971 Genre : Western Durée : 110 mn Interprètes : Charles BRONSON, Ursula ANDRESS, Toshiro MIFUNE, Alain DELON, CAPUCINE, Satoshi NAKAMOURA, Bart BARRY, Hiroshi TANAKA Couleur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s