Duel

Le représentant de commerce David Mann, au volant de sa voiture, est soudain bloqué par un énorme camion qui roule lentement en dégageant une épaisse fumée. Il le dépasse. Le camion le dépasse à son tour. C’est le début d’un jeu du chat et de la souris entre David Mann et le conducteur invisible du poids-lourd. Un duel à mort !

Au départ, c’était un téléfilm, mais il a tellement bien marché qu’il est sorti en salles.

« Duel » raconte, au départ, l’histoire banale d’un homme qui double un camion (comme on le ferait tous) qui pollue et avance lentement devant lui. Seulement ce geste anodin entraîne une réaction du chauffeur du camion assez inattendue ! Je n’ai jamais regardé un film aussi stressant dans lequel rien ne se passe vraiment, sauf « ce duel » entre une voiture et un camion dont on ne verra jamais le conducteur.

Steven Spielberg a déclaré que les multiples plaques d’immatriculation sur le pare-chocs avant du camion suggéraient que le chauffeur du camion était un tueur en série qui « a détruit d’autres conducteurs dans d’autres États ».

Avec sa durée originale de 74 minutes, le téléfilm n’était pas assez long pour sortir en salles. Universal a rappelé Steven Spielberg pour tourner des scènes supplémentaires afin d’en faire un film de 90 minutes. Ces nouvelles scènes étaient le passage à niveau, le bus scolaire, la scène où David téléphone à sa femme et la scène d’ouverture où la voiture recule hors du garage et traverse la ville.

La scène du café contient une technique que Spielberg a empruntée aux réalisateurs Orson Welles et Alfred Hitchcock. David Mann entre dans le café, marche dans le couloir, entre dans les toilettes des hommes et mène ses affaires, repart dans le couloir dans la salle à manger et repère le camion devant la fenêtre; toute cette action se fait en une seule prise continue sans aucune interruption, également appelée dans le langage cinématographique une longue prise ou un «oner». La prise de vue entière prend 2 minutes et 45 secondes. 

Titre original : Duel Réalisateur : Steven SPIELBERG Scénario : Richard MATHESON Musique : Billy GOLDENBERG Photographie : Jack A. MARTA Son : Edwin S. HALL Montage : Frank MORRIS Décors : Sal BLYDENBURGH Pays : Etats-Unis Date : 1971 Genre : Suspense Durée : 92 mn Interprètes : Dennis WEAVER, Tim HERBERT, Charles STEEL, Eddie FIRESTONE, Shirley O’HARA, Jacqueline SCOTT Couleur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s