L’homme qui en savait trop

Synopsis

Le docteur Ben McKenna et sa femme Jo, en vacances au Maroc avec leur fils Hank, font la connaissance d’un couple anglais, les Drayton et d’un français, Louis Bernard. Celui-ci les invite à diner mais se décommande. Le lendemain au marché, ils sont témoin de l’assassinat d’un arabe qui est poignardé dans le dos et s’écroule près d’eux. Avant de mourir, il murmure quelques mots à l’oreille de Ben. De retour à l’hôtel, ils découvrent que les Drayton sont repartis pour l’Angleterre, en enlevant Hank…

J’ai toujours rêvé de voir la première version avec dans le rôle de Daniel Gélin, Pierre Fresnay et réalisée par Alfred Hitchcock en 1934 (période anglaise).

La scène du concert, du début de la musique jusqu’au coup de cymbales, dure 8mn 36 sans aucune parole.

François Truffaut : « Lorsque James Stewart passe sa main sur le visage noirci de Daniel Gélin, on voit quelque part sur l’image une tache bleue très belle mais inexpliquée.« 

Alfred Hitchcock : « Cette tache bleue fait partie d’une idée qui a été amorcée mais que je n’ai jamais pu compléter. A Marrakech, au début de la poursuite de Daniel Gélin, au cours d’une scène dans les souks, il se produisait une collision entre

Daniel Gélin et des hommes qui font la teinture de la laine ; Daniel Gélin, au passage, se frottait à la teinture bleue, ses sandales trempaient dans le bleu et ainsi, pendant le reste de sa fuite, il laissait des traces bleues sur son passage. C’était une variante du vieux principe où l’on suit la piste du sang, mais ici on suivait du bleu au lieu de suivre du rouge.« 

(entretiens Truffaut/Hitchcock, Gallimard)

Fiche technique

Titre original : The man who knew too much Réalisateur : HITCHCOCK Alfred Scénario : John Michael HAYES Musique : Bernard HERRMANN Photographie : Robert BURKS Son : Paul FRANZ, Gene GARVIN Costumes : Edith HEAD Montage : George TOMASINI Décors : Sam COMER, Arthur KRAMS Effets spéciaux : John P. FULTON, Farciot EDOUART Pays : Etats-Unis Date : 1956 Genre : suspense Durée : 120 mn Interprètes : James STEWART, Doris DAY, Brenda DE BANZIE, Bernard MILES, Daniel GELIN, Carolyn JONES, Leo GORDON, Reggie NALDER Couleur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s