Le facteur sonne toujours deux fois

Frank Chambers fait la connaissance de Nick Smith, qui possède un café au bord de la route. Quand il aperçoit Cora, la très belle femme de Nick, beaucoup plus jeune que lui, il accepte le travail qui lui est proposé. Sans trop de difficultés, Frank force la résistance de Cora, et ils deviennent amants. Ils décident de s’enfuir ensemble, mais Cora répugne à abandonner la sécurité matérielle que représente pour elle le café de Nick. La seule solution est de se débarrasser de Nick. C’est Cora qui glisse cette idée de meurtre dans la tête de Frank. Une première tentative échoue maladroitement, et le couple devient suspect. Leur seconde tentative réussit, et Frank est arrêté pour meurtre. Grâce à l’habileté de l’avocat de Cora, ils sont relâchés.

J’ai un bon souvenir de ce film. Le crime ne paie pas c’est vraiment le mot de la fin ! Lana en vamp, on a l’habitude, habillée tout de blanc comme un ange… Mais il faut parfois se méfier des anges et Lana Turner le prouve magistralement. Un excellent film.

« Il peut sembler étrange que je fasse de ce personnage de femme totalement mauvaise mon préféré. La vérité est que jouer une « mauvaise femme » permet au public d’apprécier le jeu de l’actrice qui l’interprète. Cora n’était pas une héroïne conventionnelle. Je crois que j’ai compris les raisons profondes qui lui faisaient rêver d’un lopin de terre sur les collines – ce qu’elle considérait comme le symbole de la respectabilité et de la sécurité – alors qu’en même temps elle accomplissait des actes qui lui interdisaient à tout jamais de parvenir à concrétiser ce souhait. » (Lana Turner)

L’écrivain James M. Cain a été tellement impressionné par la performance de Lana Turner qu’il lui a présenté une copie reliée en cuir du livre portant l’inscription: «Pour ma chère Lana, merci d’avoir donné une performance encore plus belle que ce à quoi je m’attendais.

Titre original : The postman always rings twice Réalisateur : Tay GARNETT Scénario : Harry RUSKIN, Niven BUSCH Musique : George BASSMAN Photographie : Sidney WAGNER Son : Douglas SHEARER Costumes : IRENE Montage : George WHITE Décors : Edwin B. WILLIS Effets spéciaux : Warren NEWCOMBE, Mark DAVIS, A. Arnold GILLESPIE Pays : Etats-Unis Date : 1946 Genre : policier Durée : 113 mn Interprètes : Lana TURNER, John GARFIELD, Cecil KELLAWAY, Hume CRONYN, Audrey TOTTER, Leon AMES N&b

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s