Thor

Au royaume d’Asgard, Thor est un guerrier aussi puissant qu’arrogant dont les actes téméraires déclenchent une guerre ancestrale. Banni et envoyé sur Terre, par son père Odin, il est condamné à vivre parmi les humains.

J’aime les histoires de super héros et je suis plutôt assez indulgente. Je n’avais jamais lu de comics avec Thor, je n’avais donc pas d’idée préconçue au moment où j’ai regardé ce film. Que dire ? Quelques moments d’humour, une scène de bataille très réussie (celle au Pays des Glaces) mais les personnages ne sont pas assez travaillé ni les scènes très développées (surtout sur Terre) et abouties. Dan l’ensemble, je ne peux pas dire que je me suis ennuyée, j’ai trouvé ce film plutôt divertissant, mais cela aurait pu être mieux à moins que ce super héros ne soit, dans le fond, pas très consistant à l’origine. Dans ce cas, bien sûr, il me paraît difficile d’en tirer quelque chose de captivant. Et puis une petite chose m’a gêné : on vraiment trop que les costumes sont en plastique, ce n’est pas très esthétique et ça casse un peu… Une mention particulière à Tom Hiddelston, qui joue le frère de Thor, le personnage le plus complexe et le plus intéressant de tous.

Kenneth Branagh est familier du dieu déchu depuis l’enfance : « Il pleuvait beaucoup en Irlande du Nord, et le ciel était toujours gris. Les couleurs des couvertures des Marvel Comics étaient éclatantes dans les kiosques et Thor était toujours celui qui m’attirait le plus (…). J’aimais les qualités fondamentales de l’album : le rapport à un monde antique, la beauté des armes, l’aspect monumental de la calligraphie, et la force physique du protagoniste. C’est le premier à suivre le précepte selon lequel il ne faut pas demander à un autre ce qu’on ne ferait pas soi-même. Il faut même souvent l’empêcher de faire des choses qui semblent infaisables.« 

Contrairement aux super-héros habituels qui, du jour au lendemain, quittent leur normalité pour obtenir des super pouvoirs, Thor, lui, est dépossédé de la plupart de ses dons. Une situation qui permet au film d’aller vers toujours plus d’humanité, comme l’exprime Chris Hemsworth : 

« L’intérêt du film réside dans la leçon d’humilité donnée à Thor. C’est d’abord un jeune homme effronté dont les pouvoirs surnaturels sont nombreux. Lorsqu’il tient tête à son père, il écope en guise de leçon d’un exil sur Terre : il se retrouve sur le même plan que les autres êtres humains, c’est-à-dire mortel (…). Ken nous a dit dès le début que c’était avant tout l’histoire d’un père et de son fils. La toile de fond est fantastique mais ce sont les rapports humains qui sont au cœur du film.« 

La scène où Thor est exilé par son père Odin est primordiale pour marquer les enjeux de l’histoire. Son tournage a donc été quelque peu particulier comme le raconte Chris Hemsworth : 

« Nous tournions depuis un moi, et je commençais à me sentir vraiment à l’aise et à bien cerner le personnage. Arrive le jour du grand affrontement père-fils. C’est une scène violente, dans laquelle les deux personnages hurlent. Ken (Kenneth Branagh) va voir Anthony (Hopkins) et lui dit : « Peu importe que tu sois contrarié et fâché. Je te mets au défi. » Anthony hésite une seconde et répond : « Très bien, bonne idée ! » (…). On refait la scène et je fais mon entrée. J’arrive, je dis mon texte et il reste silencieux. Et là, ses yeux se remplissent de larmes. C’est un père blessé, déçu que son fils lui ait manqué de respect, qu’il ait déshonoré sa famille, le royaume et toutes les valeurs pour lesquelles ils se sont battus. Et on se rend compte que ça lui déchire le coeur (…). Quand ils ont dit « Coupez ! », les gens pleuraient sur le plateau. Puis l’équipe a applaudi et je me souviens m’être dit : c’est formidable… et je ne sers à rien ; autant remballer mon marteau et partir (…).« 

Tom Hiddelston lui aussi présent pendant le tournage de la scène, n’a pas su rester insensible à l’afflux d’émotions : 

« Il s’est passé quelque chose pendant cette prise. Comme si l’atmosphère de la pièce avait changé (…). Tout le monde sur le plateau a ressenti la même chose. Après la scène, je suis allé voir Anthony Hopkins et je lui ai dit : « Tony, je dois vous dire, c’est l’une des choses les plus extraordinaires que j’ai jamais vu depuis que je fais ce métier » Et il m’a répondu : « Il est bon, ce Branagh, n’est-ce pas?« 

Titre original : Thor
Réalisateur : BRANAGH Kenneth
Scénario : Zack STENTZ, Don PAYNE, Ashley Edward MILLER
Musique : Patrick DOYLE
Photographie : Haris ZAMBARLOUKOS
Costumes : Alexandra BYRNE, Warren MANSER
Montage : Paul RUBELL, Laurie GAFFIN
Décors : Bo WELCH
Efforts visuels : Wesley SEWELL, Ryan MEINERDING, Charlie WEN
Pays : Etats-Unis
Date : 2011 (production et sortie)
Genre : fantastique
Durée : 114mn
couleur
Interprètes : HEMSWORTH Chris, PORTMAN Natalie, HOPKINS Anthony, HIDDELSTON Tom, SKARSGARD Stellan, ELBA Idris

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s