Pain, amour et fantaisie

Carotenuto, brigadier de carabiniers, arrive à Sagliena, petit village montagnard de Calabre. Ce célibataire quadragénaire pense que son sourire enjôleur peut séduire Maria, surnommée « la Bersagliera », la belle gardeuse de chèvres. Mais la sauvageonne est plutôt attirée par le jeune et timide Stelluti, un des carabiniers du village.

J’avais une dizaine d’années quand j’ai vu ce film et ses suites. J’avais beaucoup aimé la belle Gina. Film sans prétention ceci dit, à voir pour le plaisir. Cependant, ne pas regarder à partir de 22h car comme souvent dans ce genre de film italien, ça crie beaucoup… beaucoup, c’est fatiguant ! 

Ce film a tellement marché que deux suites ont été tournées : « Pain, amour et jalousie » et « Pain, amour ainsi soit-il » dans lequel on retrouve Sophie Loren.

Titre original : Pane, amore et fantasia
Réalisateur : COMENCINI Luigi
Scénario :  Ettore Maria MARGADONNA
Musique : Alessandro CICOGNINI
Photographie : Arturo GALLEA
Son : Paolo KETOFF
Montage : Mario SERANDREI
Décors : Gastone MEDINE, Gino RISSONE
Pays : Italie
Date : 1953
Genre : comédie
Durée : 90mn
n&b
Interprètes : LOLLOBRIGIDA Gina, DE SICA Vittorio, RISSO Roberto, MERLINI Marisa, CASILIO Maria-Pia, CAROTENUTO Memmo, PICA Tina

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s