Le chat

Dans leur petit pavillon de banlieue, le couple Julien  – Clémence  se déchire après des années d’union. Jeunes et beaux, ils se sont aimés. Mais vieux et ridés, ils se tolèrent à peine. Un jour, Julien ramène à la maison un chaton trouvé et décide de l’adopter. Rapidement, l’affection de Julien pour son « greffier » devient démesurée.  Clémence, réfugiée dans l’alcool, souffre jalousement d’être ignorée au profit du félin. On devine rapidement que ses sentiments pour Julien sont toujours vivants. Mais celui-ci n’a d’yeux que pour son matou…

Pialat avait réalisé « Nous ne vieillirons pas ensemble« . Ici, si. Même si les sentiments ne sont plus là (a priori) au point de ne plus se supporter, ce vieux couple n’a pas l’intention de se séparer. Je connaissais ce film sans jamais l’avoir vu, j’en connaissais même le thème. Je m’attendais donc à plus de violence verbale et c’est tout le contraire. Tout fiche le camp dans le silence, le non-dit (ou presque) même si Clémence de son côté cherche à comprendre pourquoi leur couple en est arrivé là. Tout fiche le camp, même autour d’eux puisque le quartier entier est en reconstruction, que leur maison est la dernière qui reste, qu’ils sont sous le coup d’une expropriation. Le quartier est à l’image de leur couple, il a presque disparu. Quand vous regardez ce film, au départ, vous vous dites « bon, ils ne s’aiment plus, ils n’ont plus rien à se dire, ils se haïssent et c’est sordide, ça effraie (on pense alors à son propre couple). Sauf que les sentiments qu’ils éprouvent l’un envers l’autre ne sont finalement pas aussi simples que ça.

Jean Gabin et Simone Signoret ont tous les deux reçu un Ours d’argent au Festival international du film de Berlin. Le film a été tourné à Courbevoie dans le quartier de la Défense, alors en construction ; le pavillon des Bouin dans l’impasse Dupuis (disparue) et l’hôtel de Nelly se trouvait dans la rue Jules Guesde (disparue) à Puteaux.

Réalisateur : GRANIER-DEFERRE Pierre
Scénario : Pascal JARDIN, Pierre GRANIER-DEFERRE
Musique : Philippe SARDE
Photographie : Walter WOTTITZ (directeur), Marcel DOLE (plateau)
Son : Jean RIEUL
Costumes : Jo RANZATO
Montage : Jean RAVEL
Décors : Jacques SAULNIER
Pays : France
Date : 1971 (production)
Genre : drame
Durée : 87mn
couleur
Interprètes : GABIN Jean, SIGNORET Simone, CORDY Annie, RIPSAL Jacques, DESAILLY Nicole, NELL Carlo, BARSACQ Yves

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s