Virgin suicides

Synopsis

Une paisible petite ville du Michigan, dans les années 1970. M. Lisbon, professeur de mathématiques au lycée local, et sa très puritaine épouse élèvent leurs cinq filles, âgées de 13 à 18 ans, selon des principes très rigides. Mme Lisbon veille ainsi à tenir celles-ci à l’écart des garçons du voisinage, qui en sont réduits à fantasmer sur les cinq beautés blondes. Jusqu’au jour où, après une première tentative de suicide avortée, la cadette, Cecilia, met fin à ses jours en s’empalant sur la grille du jardinet.

De belles images… à la David Hamilton ! Et une histoire sordide. Le contraste entre les deux, c’est peut-être ça la force du film. Efficace du coup. J’ai plutôt aimé.

Le film est le premier long métrage de Sofia Coppola.

Une carte du monde, utilisant la projection Gall-Peters (qui maintient la proportion entre les surfaces sur la carte et les surfaces réelles) beaucoup moins courante, peut être 

vue en arrière-plan dans la scène où les garçons échangent des chansons avec les sœurs de Lisbonne au téléphone.

Fiche technique

Titre original : The virgin suicides Réalisateur : COPPOLA Sofia Scénario : Sofia COPPOLA Musique : AIR, Richard BEGGS Photographie : Edward LACHMAN (directeur), Corinne DAY (plateau) Son : Richard BEGGS Costumes : Nancy STEINER Montage : Jim LYONS Décors : Megan LESS Pays : Etats-Unis Date : 1999 (production) – 2000 (sortie) Genre : drame Durée : 96 mn Interprètes : Kirsten DUNST, James WOODS, Kathleen TURNER, Danny DeVITO, Hanna R. HALL, A.J. COOK, Leslie HAYMAN, Chelse SWAIN  Couleur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s