Marguerite de la nuit

Synopsis

Paris, 1924. Le vieux docteur Faust rencontre un étrange  personnage qui se fait appeler Monsieur Léon et qui n’est autre que Méphistophélès. Ce dernier lui présente une jeune danseuse, Marguerite, dont le vieux docteur tombe éperdument amoureux. Monsieur Léon, qui lui-même n’est pas indifférent au charme de Marguerite, propose au docteur Faust une nouvelle jeunesse en échange de son âme… 

Ah l’amour ! Quand il vous emmène vers le sacrifice ultime… C’est beau snif ! Bon, moi c’est pas trop mon truc (ce genre d’histoire par l’amour !). Dans le genre Faust qui se fait une nouvelle jeunesse, je préfère encore « La beauté du diable » de René Clair avec Michel Simon et Gérard Philipe.

Chaque film d’Autant-Lara, notamment « Marguerite de la nuit« , était découpé en plans de tournage préparés minutieusement, dessinés, calculés selon la méthode

américaine dont le réalisateur s’était imprégné lorsque, au début du parlant, il séjourna aux USA.

Fiche technique

Réalisateur : AUTANT-LARA Claude Scénario : Ghislaine AUTANT-LARA, Gabriel AROUT Musique : René CLOEREC Photographie : Jacques NATTEAU Son : Pierre CALVET Costumes : Rosine DELAMARE, Paulette COQUATRIX, Léon ZAY Montage : Madeleine GUG Décors : Max DOUY Effets spéciaux : Nicolas WILCKE Pays : Italie/France Date : 1955 (production) Genre : drame Durée : 125 mn Interprètes : Jean DEBUCOURT, Yves MONTAND, Louis SEIGNER, Michèle MORGAN, Pierre PALAU, Fernand SARDOU Couleur

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s