Rocky

Synopsis

Dans les quartiers populaires de Philadelphie, Rocky Balboa collecte des dettes non payées pour Tony Gazzo, un usurier, et, dispute de temps à autre, pour quelques dizaines de dollars, des combats de boxe sous l’appellation de « l’étalon italien« . Cependant, Mickey, son vieil entraîneur, le laisse tomber. Son ami Paulie, qui travaille dans un entrepôt frigorifique, encourage Rocky à sortir avec sa sœur Adrian, une jeune vendeuse réservée d’un magasin d’animaux domestiques. Pendant ce temps, Apollo Creed, le champion du monde de boxe catégorie poids lourd, recherche un nouvel adversaire pour remettre son titre en jeu… 

Les biens pensant ont dû trouver ce film particulièrement nul mais personnellement, je l’ai trouvé vraiment réussi, ce qui n’est pas le cas des 5 suites. Sylvester Stallone est excellent. Il a eu raison d’insister auprès des producteurs, qui avaient envisagé Robert Redford (entre autres), pour jouer le rôle. Les seconds rôles sont tout aussi excellents et la BO est devenue légendaire.

Le film, qui n’a coûté que 1 million de dollars, a remporté 3 oscars en 1977 : meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur montage. Le film était nommé dans une dizaine de catégories dont le meilleur acteur, le meilleur scénario et la meilleure chanson originale. Le film remporta également le Golden Globe du meilleur film dans la catégorie drame.

Le film a été tourné sans autorisation de tournage et avec très peu d’équipements. Il en découle alors des scènes complètement improvisées comme celle de la course de Rocky en plein cœur d’un supermarché, où l’un des marchands lui jette une orange. L’authenticité de la scène est visible à l’écran avec les passants qui scrutent cet homme en jogging courant sans but précis.

Sylvester Stallone a choisi le prénom « Rocky » en hommage au boxeur américain Rocky Marciano, invaincu dans la catégorie poids lourds dans les années 50. Il a eu l’idée du scénario en regardant en 1975, le combat de boxe entre Mohamed Ali et Chuck Wepner. Le combat qui était complètement déséquilibré, tint en haleine les spectateurs jusqu’au dernier round dans lequel Chuck Wepner fut mit KO.

Fiche technique

Titre original : Rocky Réalisateur : John G. AVILDSEN Scénario : Sylvester STALLONE Musique : Bill CONTI Photographie : James CRABE (directeur), Elliott MARKS (plateau Son : Harry W. TETRICK Costumes : Joanne HUTCHINSON, Robert CAMBEL Montage : Richard HALSEY Décors : William J. CASSIDY, Raymond MOLYNEAUX Pays : Etats-Unis Date : 1976 (sortie) Genre : Drame Durée : 119 mn Interprètes : Sylvester STALLONE, Talia SHIRE, Burt YOUNG, Carl WEATHERS, Burgess MEREDITH, Thayer DAVID, Joe SPINELL, Joe FRAZIER Couleur

Une réflexion au sujet de « Rocky »

  1. Je dois faire partie des biens pensant alors 😉
    J’ai trouvé que le scénario n’était pas très intéressant et puis le jeu de Sylvester Stallone n’est vraiment pas top. J’ai vu de biens meilleurs films sur la boxe depuis (Million Dollar Baby, La Rage au Ventre…). Bon après, pour l’époque, ça devait être assez novateur. Mais le film a beaucoup vieilli de mon point de vue. Rambo s’en sort mieux en comparaison.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s