The Company Men

Synopsis

Bobby Walker est l’incarnation même du rêve américain : il a un très bon job, une merveilleuse famille, et une Porsche toute neuve dans son garage. Mais lorsque la société qui l’emploie réduit ses effectifs, Bobby se retrouve au chômage, tout comme ses collègues Phil Woodward  et Gene McClary. Les trois hommes sont alors confrontés à une profonde remise en cause de leur vie d’hommes, de maris et de pères de famille.

Ce film décrit les réalités économiques et sociales à travers le dégraissage d’une entreprise. Quand la « World Company » vire à tour de bras pour continuer à se faire du pognon. Le film suit principalement trois personnages qui ne sont pas au bas de l’échelle dans leur entreprise, la difficulté pour deux d’entre eux de retrouver du travail et leur dégringolade sociale. Ce qui m’a plu dans ce film, c’est sa cohérence d’un bout à l’autre et le fait que John Wells évite les stéréotypes. Certains considéreront qu’il est indécent de parler du chômage de ces cols blancs, qu’il est plus digne d’intérêt de dénoncer celui des « petites gens ». Ce à quoi je répondrais que la crise aujourd’hui touche tout le monde. Bref, bon drame social.

John Wells a écrit le scénario après la récession économique du début des années 90. Il s’est librement inspiré de l’expérience de ses amis et membres de sa famille. Après quelques tentatives pour monter le film il y a 17 ans, il finit par y renoncer. Il est devenu depuis scénariste et producteur pour la télévision. Malgré le succès, c’est son expérience de jeune homme qui a inspiré à John Wells ce film, qui marque ses débuts de réalisateur. 

Ben Affleck commente sa vision de l’économie des Etats-Unis et la réaction des gens lorsqu’ils perdent leur emploi : 

« Lors de mes recherches, je me suis rendu compte que pour un homme, perdre son emploi revient quelque part à perdre sa masculinité. Les hommes qui se retrouvent au chômage mentent souvent en refusant de dire qu’ils ont perdu leur travail (…). L’Amérique est fondée sur ce principe voulant que si vous travaillez dur et si vous respectez les règles, vous arriverez dans la vie et grimperez l’échelle sociale. L’idée qu’un jour vous puissiez retomber, redescendre l’échelle, peut être terriblement embarrassante« .

Le réalisateur raconte l’évolution de l’économie, qu’il a connu avant de travailler dans le cinéma. 

« Quand j’étais plus jeune, j’ai pas mal travaillé comme charpentier. Sur le chemin qui conduisait à l’entrepôt où on allait chercher les matériaux de construction, les employés plus âgés avec qui je bossais me montraient toutes les maisons qu’ils avaient construites. Ils avaient une preuve matérielle de ce qu’ils avaient accompli, et ils en étaient très fiers. C’est une chose dont nous nous sommes éloignés dans cette nouvelle économie et dans notre vie quotidienne« .

Fiche technique

Titre original : The Company Men Réalisateur : WELLS John Scénario : John WELLS Musique : Aaron ZIGMAN Photographie : Roger DEAKINS Son : Kelly CABRAL, Tom WILLIAMS Costumes : Donna CASEY, Lyn PAOLO, Caroline SCHNITZER Montage : Robert FRAZEN Décors : David J. BOMBA Effets spéciaux : Jay STONE Pays : Grande Bretagne/Etats-Unis Date : 2010 (production) – 2011 (sortie) Genre : drame Durée : 112 mn Interprètes : Tommy Lee JONES, Ben AFFLECK, Chris COOPER, Maria BELLO, Craig T. NELSON, Rosemarie DeWITT, Eammon WALKER Couleur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s