Ali Baba et les 40 voleurs

Synopsis

Ali Baba, serviteur du riche marchand Cassim, achète pour ce dernier la danseuse Morgiane au marché des esclaves. Séduit par la jeune femme, il s’en va chercher un magnifique perroquet vert que la belle esclave avait remarqué dans une caravane. Alors qu’il négocie le prix de l’oiseau avec les nomades, la caravane est attaquée par quarante voleurs…

Note : 2 sur 5.

Il faudrait qu’on arrête une bonne fois pour toute de dire que c’est un conte tiré des 1001 nuits ! Je les ai lu (et c’est très long à lire !) et « Ali Baba et les 40 voleurs » ne fait absolument pas partie des histoires que Shéhérazade raconte chaque nuit histoire de ne pas se faire zigouiller au petit matin. Il est mis avant le début des contes des Mille et Une nuits, d’où la confusion j’imagine.

« Ali Baba et les 40 voleurs » fait partie des films les plus diffusés à la télévision. 

« A la première vision, Ali Baba m’a déçu, à la seconde, ennuyé, à la troisième, passionné et ravi… Eût-il été raté que je l’eusse quand même défendu, en vertu de la Politique des Auteurs que mes congénères et moi-même pratiquons. » (F. Truffaut)

« Le remarquable directeur d’acteurs qu’est Becker a toujours su plier aux strictes exigences du scénario le jeu de ses interprètes, ce qui n’est guère facile avec Fernandel, dont le public attend les traditionnelles pitreries. Je mentirais en disant que le résultat de cette conjoncture insolite est un film parfaitement réussi, mais c’est en tout cas une oeuvre curieusement charmante. » (André Bazin)

Fiche technique

Réalisateur : Jacques BECKER Scénario : Jacques BECKER, Marc MAURETTE, Cesare ZAVATTINI Musique : Paul MIZRAKI, Jean MANSE (chansons) Photographie : Robert LEFEBVRE (directeur), Gaston THONNART (plateau) Son : Pierre CALVET Costumes : Georges WAKHEVITCH, Jacqueline MOREAU, Ferdinand JUNKER, Marcelle DESVIGNES Montage : Marguerite RENOIR Décors : Georges WAKHEVITCH Effets spéciaux : Nicolas WILCKE Pays : France Date : 1954 Genre : Comédie Durée : 92 mn Interprètes : FERNANDEL, Samia GAMAL, Henri VILBERT, Dieter BORSCHE, Edouard DELMONT, Edmond ARDISSON, Manuel GARY, José CASA Couleur

4 réflexions au sujet de « Ali Baba et les 40 voleurs »

  1. ah je l’ai vu et revu, enfant, déjà et ensuite plus grande, ça m’a fait sourire, et adulte après j’ai trouvé qu’il avait vieilli, les voleurs qui se cachent dans les jarres.. lol..
    schéhérazade qui raconte une histoire chaque jour à son mari, sans jamais la finir pour ne pas mourir, ali baba c’etait pas le frère du mari de schéhérazade ???? il me semble que l’on en a parlé au collège dans les contes des milles et une nuit, l’année dernière…
    jai une crève pas possible ou allergie ? depuis mon retour de w.end dans l’yonne, je tousse, éternue, mouche, une toux sèche, je suis au lit depusi 2 jours si ça va pas mieux lundi je vois le doc, espère que toi ça va, je t’embrasse bien fort…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s