1492, Christophe Colomb

Synopsis

Quoique rejeté par toutes les cours d’Europe et raillé par les armateurs, Christophe Colomb en est sûr : il existe une voie occidentale pour gagner par la mer les Indes et en rapporter beaucoup plus rapidement les épices. Un armateur espagnol, Pinzon, puis le trésorier de la reine, Sanchez, et enfin la souveraine elle-même lui accordent leur confiance. Chargé de mission, Colomb se retrouve à la tête de trois vaisseaux, la Santa Maria, la Nina et la Pinta. Il peut enfin prendre la mer. Le voyage est long et éprouvant mais un jour, dans le lointain, une terre apparaît. Le navigateur est persuadé qu’il vient d’atteindre son but.

Bien filmé, bonne distribution, beaux décors et une BO culte mais ce film m’a néanmoins profondément ennuyé.

Le tournage s’est étalé sur 16 semaines dans jungle costaricienne et la région de Salamanque en Espagne. Les scènes maritimes ont été filmées près des côtes de la République Dominicaine et les Iles Vierges américaines.

Il a fallu près de 2 ans pour construire les répliques des deux caravelles (la Pinta et la Nina) et de la nef de Christophe Colomb (la Santa Maria), qui refirent ensuite le voyage vers l’Amérique pour rejoindre les lieux de tournage. Elles sont aujourd’hui exposées à Palos de la Frontera sur la côte andalouse.

La scénariste Roselyne Bosch, journaliste au Point, écrit au début des années 90, une série d’articles sur Séville qui doit célébrer les 500 ans de la première expédition de Christophe Colomb. Ses recherches lui donnent alors l’idée d’écrire un scénario pour un long métrage. Pour la mise en scène, Coppola, Roland Joffé et Oliver Stone sont pressentis mais c’est finalement Ridley Scott qui accepte de réaliser le film à condition que Gérard Depardieu joue le rôle de Christophe Colomb.

Petit anachronisme lors de la première scène du film. On voit le jeune Christophe Colomb courir au milieu de dindes. La dinde, qui vient d’Amérique, n’avait donc pas été encore découverte.

Fichte technique

Titre original : 1492 : Conquest of Paradise Réalisateur : Ridley SCOTT Scénario : Roselyne BOSCH Musique : VANGELIS Photographie : Adrian BIDDLE Son : Pierre GAMET Costumes : Charles KNODE, Barbara RUTTER Montage : William M. ANDERSON, Françoise BONNOT Décors : Norris SPENCER, Ann MOLLO Effets spéciaux : Kit WEST, Reyes ABADES Pays : France/Espagne/Grande Bretagne Date : 1992 (sortie) Genre : Historique Durée : 155 mn Interprètes : Gérard DEPARDIEU, Armand ASSANTE, Sigourney WEAVER, Loren DEAN, Angela MODILA, Fernando REY, Tchéky KARYO, Michael WINCOTT Couleur

2 réflexions au sujet de « 1492, Christophe Colomb »

  1. Vu en salle à sa sortie. Pas revu depuis, signe d’un profond ennui également. J’ignorais que Roselyne Bosch avait signé le script, ce qui n’était sans doute pas de bonne augure au vu de sa version calamiteuse de « la Rafle », épisode néanmoins tragique de notre histoire.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s