Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn

Synopsis

Après sa séparation avec le Joker, Harley Quinn décide de s’émanciper et de prendre son indépendance. Mais maintenant qu’elle n’est plus sous la protection du célèbre Clown Prince du Crime, Harley réalise que beaucoup de monde veut sa peau à Gotham City et qu’ils peuvent maintenant s’attaquer à elle sans aucun risque de représailles. Parmi ses ennemis, il y a Roman Sionis, alias Black Mask, le gérant narcissiqu et sadique d’un club de la ville. Alors que Roman souhaite tuer Harley, cette dernière propose de lui rendre service et de retrouver la jeune Cassandra Cain, une orpheline ayant volé un diamant contenant la fortune d’une famille de mafieux ayant été abattue, les Bertinelli.

Je n’avais aucune idée préconçue sur ce film, je ne connaissais pas ce personnage et je n’avais pas vu « Suicide Squad« . J’ai bien aimé le générique, la narration en voix off, la référence aux « Hommes préfèrent les blondes« , les cascades très bien faites, les décors, l’esthétisme général, Margot Robbie en Harley déjantée. J’ai beaucoup moins aimé le scénario déséquilibré et vraiment pauvre, le trop d’actions (soulant à la fin), le choix de certaines actrices. Bref, je suis ressortie de la séance en n’ayant pas vraiment aimé le film.

« L’idée, c’était que les gens puissent rentrer un peu plus dans sa tête et voir les choses comme elle les perçoit. Raconter les choses de son point de vue, ça permet, d’abord de rendre les choses plus fun, et ensuite, de casser un peu les codes, de sortir des clichés habituels des films de super-héros en trois actes avec plein d’effets spéciaux. Avec la scénariste, Christina Hodson, on est revenues à des films comme « Trainspotting », qui nous semblaient plus chaotiques et imprévisibles. Finalement, en cassant la structure, on revient bien sûr, comme « Trainspotting », à un schéma assez classique en trois actes, mais caché au milieu du chaos magnifique et on a moins l’impression d’une formule éculée. L’histoire est non linéaire, avec beaucoup de sauts dans le temps, et avoir Harley comme narratrice nous permet aussi de mieux nous repérer, même si on ne peut bien sûr jamais vraiment lui faire confiance. »

(Margot Robbie, actrice et productrice)

« Je voulais que le film soit plus sale et granuleux d’une certaine manière et plus tactile. Parfois sur de grosses productions, tout devient trop lisse. Sur « Birds of Prey, une grosse partie du budget est allée dans les détails, dans les décors, ou dans la manière dont on a tourné le film. Mais pas dans les effets spéciaux comme sur les autres films de super-héros. D’ailleurs notre budget n’était pas énorme au vu de ceux des autres. Mais oui l’idée était de créer un univers que l’on n’avait pas encore vu au cinéma. Cela reste Gotham mais on explore des endroits encore inexplorés de Gotham. »

(Cathy Yan)

« Elle [Margot Robbie] est extrêmement impliquée et elle est douée pour quasiment tout. Ce qui peut être écœurant pour les autres. On s’en rend compte d’ailleurs en regardant « Birds of Prey » sur grand écran. Elle fait vraiment du roller sur ces rampes de skate, elle skate derrière et devant les voitures, et question dramatique, elle transcende toutes les scènes. Puis en tant que productrice, elle tient tellement à ce film qu’elle a été disponible pour tous. Elle a été une véritable alliée pour les autres actrices. » (Cathy Yan)

Fiche technique

Titre original : Birds of Prey (and the Fantabulous Emancipation of One Harley Quinn) Réalisateur : Cathy YAN Scénario : Christina HODSON, Musique : Daniel PEMBERTON Photographie : Matthew LIBATIQUE Costumes : Erin BENACH Montage : Jay CASSIDY Décors : K.K. BARRETT Effets spéciaux : Mark HAWKER (superviseur effets spéciaux), Yael MAJORS, Greg STEEL (superviseur effets visuels) Pays : Etats-Unis Date : 2020 Genre :  Action Durée : 109 mn Interprètes : Margot ROBBIE, Mary Elizabeth WINSTEAD, Jurnee SMOLLETT-BELL, Rosie PEREZ, Ella JAY BASCO, Chris MESSINA, Ewan McGREGOR, Charlene AMOIA Couleur

3 réflexions au sujet de « Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn »

  1. Je ne connais pas du tout ce genre de film à voir comme ça ça ne me dirait rien du tout…
    Toujours chez maman. Du retard je ne pense pas réintégrer avant àvril pfff
    Bisou à toi flo

    J'aime

  2. Contrairement à toi, j’ai vu hélas Suicide Squad, dans lequel paradoxalement Harley est le personnage le plus amusant. De la à en enfiler un film entier, sans façon. Surtout que ton article n’est pas si encourageant.

    J'aime

    1. Les amis qui étaient avec moi ont vu Suicide Squad et ont donc été plutôt favorablement surpris. Mais bon M. qui est archi calé dans les Marvel n’a pas aimé non plus. Après, il est regardable, ce n’est pas non plus un navet 😉

      Aimé par 1 personne

Répondre à Lacalobra Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s