Alamo

En 1835, le Texas, autrefois province mexicaine, se révolte contre ses occupants et décide de proclamer son indépendance. Immédiatement, le général mexicain Santa Anna rassemble une armée de 7.000 hommes pour rétablir l’ordre. Pendant ce temps, le général Sam Houston tente de constituer une armée avant leur arrivée. Afin de lui en donner le temps, le colonel Travis décide de former une première ligne de défense. Avec quelques hommes, il investit l’ancien monastère de Fort Alamo. Viennent le rejoindre, un aventurier, Jim Bowie et le légendaire Davy Crockett.

John Wayne désirait Richard Widmark dans le rôle de Davy Crockett. Cependant Wayne n’a pu obtenir un soutien financier que s’il jouait un des rôles principaux. Il a donc décidé de jouer Crockett et de donner le rôle de Jim Bowie à Richard Widmark.

John Wayne et Richard Widmark ne se sont pas entendus pendant le tournage. Widmark était un démocrate libéral qui s’opposait à la mise sur liste noire et soutenait le mouvement des droits civiques et le contrôle des armes à feu – positions diamétralement opposées à celles de Wayne – la rumeur disait depuis longtemps que la politique était à l’origine du problème. Cependant, Widmark a déclaré plus tard que la querelle venait du manque de compétences de Wayne.

La musique jouée au générique d’ouverture est une variation, composée par Dimitri Tiomkin, du clairon mexicain / espagnol / maure appelé El Deguello. La version mexicaine originale a en fait été jouée par des clairons mexicains à l’extérieur des murs d’Alamo pendant les 13 jours du siège et de la bataille, sur les ordres directs du général Santa Anna. El Duguello était un message adressé aux Texans assiégés : il n’y aurait pas de quartier et ils seraient tous tués. 

La musique composée par Tiomkin a en fait été recyclée de la BO de « Rio Bravo » (1959), où la musique d’El Deguello (Tiomkin) est jouée à l’extérieur de la prison assiégée dans laquelle John Wayne, Dean Martin, Ricky Nelson et Walter Brennan se sont barricadés. Dans ce film, Nelson raconte à ses camarads qu’El Deguello est joué à l’extérieur des murs d’Alamo comme un avertissement à ceux qui se trouvent à l’intérieur, ce qui implique qu’ils couraient le même danger.

Titre original : The Alamo Réalisateur : John WAYNE Scénario : James Edward GRANT Musique : Dimitri TIOMKIN Photographie : William H. CLOTHIER Son : Jack SOLOMON Costumes : Frank C. BEETSON, Ann PECK Montage : Stuart GILMORE Décors : Alfred YBARRA, Victor A. GANGELIN Pays : Etats-Unis Date : 1960 Genre : Historique Durée : 167 mn Interprètes : John WAYNE, Richard WIDMARCK, Laurence HARVEY, Frankie AVALON, Patrick WAYNE, Jester HAIRSTON, Joan O’BRIEN, Richard BOONE Couleur

6 réflexions au sujet de « Alamo »

      1. Il avait la fâcheuse manie de s’installer dans le fauteuil de réalisateur, donnant des conseils au Duke à tout bout de champ.
        Difficile à la fin de dire quelles parties ont été réellement dirigées par Wayne. Il en était assez fier tout de même, au point de classer le film parmi ses dix préférés.

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s