Le vélo de Ghislain Lambert

Synopsis

Au milieu des années 70, Ghislain Lambert, né le même jour qu’Eddy Merckx avec huit minutes d’écart, est un coureur cycliste belge dont l’ambition est de devenir un champion. Il parvient à intégrer une grande équipe mais comme porteur d’eau. Déterminé dans son rêve de victoire et de gloire sportive, Ghislain Lambert attend patiemment son tour.

J’ai beaucoup aimé ce film qui montre l’envers du décor du cyclisme : le sacrifice de certains sportifs au profit d’un champion, les magouilles, les dopages, les efforts, la dureté de ce sport. Un excellent Poelvoorde bien desservi par les seconds rôles.

« Le casque de José Garcia, c’est une histoire vraie. Un coureur qui s’appelait « Casque de cuir », qui s’appelait Robic et qui avait demandé pour tester son casque qu’on lui frappe sur la tête avec un marteau très fort et ça donne le résultat qu’on voit dans le film. » (Benoît Poelvoorde)

« Ils ont dû vraiment être avec des gens bien dans le milieu cycliste pour leur donner toutes ces idées, même les répliques. C’était vraiment quelque chose d’assez réel. »

(Laurent Brochard, champion du monde de cyclisme)

Citation (voix off)

« Il est dans la nature humaine de vouloir sortir du peloton. Nous rêvons tous d’une échappée solitaire épisodique ou définitive, notre époque pourtant nous incite à rester grouper, à nous économiser, à privilégier la durée sur la violence de l’instant. Le champion, seul, conserve le droit d’exalter notre volonté de puissance et nos désirs de gloire, vestiges de l’enfance joueuse et conquérante. Ce n’est cependant pas l’histoire d’un champion que nous allons vous raconter ici. Car pour connaître la vie des rands hommes il suffit pour cela de consulter n’importe quelle encyclopédie. L’existence de Ghislain Lambert en revanche n’apparaît nulle part. Même si son caractère exemplaire a beaucoup plus à voir avec notre propre humanité. »

Fiche technique

Réalisateur : Philippe HAREL Scénario : Olivier DAZAT, Philippe HAREL, Benoît POELVOORDE Musique : Philippe EIDEL Photographie : Gilles HENRY Son : Philippe VANDENDRIESSCHE Costumes : Eve-Marie ARNAULT Montage : Bénédicte TEIGER Décors : François EMMANUELLI , Marie CHEMINAL, Jean-Noël DELALANDE, Ludovic ERBELDING Effets  visuels : Stéphane BIDAULT, Matthias WEBER Pays : France/Belgique Date : 2001 (sortie) Genre : Comédie dramatique Durée : 119 mn Interprètes : Benoît POELVOORDE, José GARCIA, Daniel CECCALDI, Sacha BOURDO, Emmanuel QUATRA, Jean-Baptiste IERA, Christelle CORNIL, Fernand GUIOT, Antoine DE CAUNES Couleur

2 réflexions au sujet de « Le vélo de Ghislain Lambert »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s