Piège de cristal

Synopsis

Un policier new-yorkais, John McClane, est séparé de sa femme Holly, cadre dans une puissante multinationale japonaise, la Nakatomi Corporation. Venu à Los Angeles passer les fêtes avec elle, il se rend à la tour Nakatomi où le patron donne une grande soirée. Tandis que John s’isole pour téléphoner, un groupe de terroristes allemands, dirigé par Hans Gruber, pénètre dans l’immeuble.

Premier volet d’une saga de 5 films. Rien ne présageait que ce film, dans lequel Bruce Willis alors connu pour son rôle dans « Clair de Lune » et Alan Rickman, dont c’est le premier film , devienne culte. C’est vraiment mérité. Ce huit-clos au scénario bien ficelé est vraiment réussi.

Le Nakatomi Plaza fictif est le siège de la 20th Century Fox.

La scène où Bruce Willis et Alan Rickman se rencontrent n’a pas été répétée pour créer un plus grand sentiment de spontanéité entre les deux acteurs.  Cette scène  a été insérée dans le script après qu’Alan Rickman (Hans Gruber) se soit révélé capable d’imiter les accents américains.

Dans la version allemande, les noms et les origines des terroristes nés en Allemagne ont été changés en formes anglaises (principalement dans leurs équivalents britanniques) : Hans Gruber est devenu Jack Gruber, Karl est devenu Charlie, Heinrich s’est transformé en Henry, etc. en tant qu’activistes irlandais radicaux devenus indépendants et pour le profit plutôt que pour des idéaux. Cela a conduit à d’étranges intrigues dans ce film et à des problèmes de continuité avec Une journée en enfer – Die Hard 3 (1995) où on se souvient de Gruber comme ayant été allemand. C’était parce que le terrorisme allemand, en particulier par la Fraction Armée Rouge (FAR), était encore considérée comme une question sensible par le gouvernement allemand dans les années 1980.

Il y a deux références à l’attaque navale japonaise sur Pearl Harbor le 7 décembre 1941. La première se produit lorsque John McClane se demande si les Japonais célèbrent Noël. Takagi répond « Nous sommes flexibles, Pearl Harbor n’a pas fonctionné, donc nous vous avons avec des magnétophones« . Le second est la rupture de la clé de code pour le coffre-fort. Le mot de passe « Akagi »  est le nom de l’un des porte-avions japonais qui a mené l’attaque de Pearl Harbor. James Shigeta qui a joué Takagi a également joué le vice-amiral Chiuichi Nagumo , l’un des architectes de l’attaque de Pearl Harbor dans le film La bataille de « La bataille de Midway » (Jack Smight, 1976).

Pour le plan où Hans Gruber tombe du haut du bâtiment, Alan Rickman tombait en fait de 6 mètres. Pour obtenir la bonne réaction, le cascadeur a laissé tomber Rickman à deux, pas trois. Sa chute a été filmée à 300 images par seconde.

Fiche technique

Titre original : Die Hard Réalisation : John McTIERNAN Scénario : Jeb STUART, Steven E. De SOUZA Musique :  Michael KAMEN Photographie :  Jan DE BONT (directeur), Peter SOREL, Robert ISENBERG (plateau) Son :  Robert RENGA, Craig HEATH, Don BASSMAN, Kevin F. CLEARY, Richard OVERTON, Richard SHORR Costumes :  Marilyn VANCE-TRAKER Montage :  Frank J. URIOSTE, John F. LINK Décors :  Philip M. LEONARD, Jackson DE GOVIA, Roland E. HILL Jr Effets spéciaux, visuels et sonores  :  Al DI SARRO (effets spéciaux) – Richard EDLUND, Brent BOATES, Thaine MORRIS (effets visuels) – Stephen H. FLICK, Richard SHORR (effets sonores) Pays : Etats-Unis Date :  1988 Genre :  Action Durée :  132 mn Interprètes :  Bruce WILLIS, Alan RICKMAN, Alexander GODUNOV, Bonnie BEDELIA, Reginald VelJOHNSON, William ATHERTON, Paul GLEASON, Hart BOCHNER, James SHIGETA Couleur

2 réflexions au sujet de « Piège de cristal »

  1. je ne l’ai pas vu, par contre j’ai vu clair de lune y avait Cher je crois qui jouait dedans.
    j’espère que tu vas bien ma belle, je te souhaite une bonne santé, et ta fille aussi, surtout cette année c’est ce qui prime par rapport à autre chose !
    et que cette pandémie s’arrête par je ne sais quel moyen mais qu’on le trouve !!!
    je t’embrasse bien fort, bizou Flo

    J'aime

  2. Un fleuron du film d’action, dirigé par un metteur en scène de haute volée ! J’avoue, je ne m’en lasse pas, tant au niveau de l’action que des dialogues, la plupart mémorables.
    J’ignorais ces détails d’adaptation pour le marché allemand. Merci pour l’info !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s