Ces garçons qui venaient du Brésil

Synopsis

Au Paraguay, alors qu’il surveille un groupe de néonazis, Barry Kohler voit soudain apparaître le docteur Josef Mengele, le médecin-chef d’Auschwitz. Kohler découvre alors l’existence d’un vaste plan, qui doit conduire à l’assassinat de 94 sexagénaires à travers le monde. Bouleversé, il contacte aussitôt Ezra Liebermann, qui a consacré sa vie à pourchasser les anciens nazis.

Le film est tourné en Angleterre, en Autriche, aux Etats-Unis et au Portugal. Lors de sa sortie, il bénéficie d’un excellent bouche-à-oreille grâce à la présence de Gregory Peck, James Mason et Laurence Olivier en têtes d’affiche. 

Lorsque le rôle de Mengele est proposé à Gregory Peck, le comédien est d’abord réticent mais la perspective de dénoncer les horreurs du Troisième Reich et de jouer aux côtés de Laurence Olivier suffit à le persuader d’accepter ce rôle difficile. Gregory Peck a longtemps considéré ce rôle comme l’unique performance totalement antipathique de sa carrière.

Après avoir interprété un dirigeant nazi dans « Marathon Man » (John Schlesinger, 1976), Laurence Olivier cherche à adoucir son image et le rôle de Lieberman correspond alors à ses attentes. Il peaufine les détails de son interprétation en travaillant notamment l’accent juif du ghetto. A l’époque du tournage le comédien était atteint d’une grave maladie musculaire qui rendait douloureux le moindre geste. Sa performance fut reconnue puisqu’il obint le prix du meilleur acteur de la National Board of Review en 1978 et fut nommé pour l’Oscar.

Fiche technique

Titre original : The Boys from Brazil Réalisateur : Franklin J. SCHAFFNER Scénario : Heywood GOULD Musique : Jerry GOLDSMITH Photographie : Henri DECAË Costumes : Anthony MEDLESON Montage : Robert SWINK Décors : Vernon DIXON, Gil PARRONDO Pays : Etats-Unis/Grande Bretagne Date : 1978 (production) – 1979 (sortie en France) Genre : Thriller Durée : 122 mn Interprètes : Laurence OLIVIER, Gregory PECK, James MASON, Lilli PALMER, Uta HAGEN, Steve GUTTENBERG, Denholm ELLIOTT, Rosemary HARRIS Couleur

Une réflexion au sujet de « Ces garçons qui venaient du Brésil »

  1. Un Schaffner qui manque quelque peu de substance et de dessein …..
    Loin des chefs chefs-d’œuvre de sa meilleure période, Planet of the Apes, Patton et Papillon pour l’essentiel.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s