L’honneur des Prizzi

Synopsis

Charley Partanna a été adopté par le grand ami de son père, don Corrado Prizzi, le chef de l’une des plus puissantes familles de la Mafia new-yorkaise. Il y a gagné une excellente situation : il est devenu l’exécuteur des verdicts de la famille. Lors du mariage de la fille cadette du vieux Corrado, Charley s’éprend d’Irene Walker, entrevue un bref instant. Il découvre bientôt que la jeune femme est un tueur à gages. Elle a été engagée pour liquider un membre de la famille Prizzi. Malgré les règles de la Mafia qui le lient à Maerose, la petite-fille de don Corrado, Charley décide d’épouser Irene. Il s’attire les foudres de Maerose qui cherche à le discréditer…

Une autre façon de voir l’univers des mafieux. Un excellent duo Turner/Nicholson.  A  noter la très belle prestation de Anjelica Huston (fille du réalisateur). Cela évidemment sous la direction du grand John Huston (« Les désaxés« , « African Queen« , « Quand la ville dort« , « Le faucon maltais« ).

Pendant la préproduction, Anjelica Huston était dans le département des costumes en train d’essayer une robe de créateur noire des années 50 avec une pièce en taffetas à volants qui passait par-dessus l’épaule. Elle a dit au créateur qu’il serait intéressant d’enlever le volant et de le drapé de rose Schiaparelli. «Juste à ce moment-là, mon père est entré dans la pièce et a dit: ‘Eh bien, que pensez-vous de rendre le volant en Schiaparelli rose?’ C’est à ce moment-là que j’ai su qu’il n’y avait pas de divergence dans la façon dont nous voyions le personnage. « 

Anjelica Huston et Jack Nicholson, qui vivaient ensemble depuis plusieurs années,

ont trouvé qu’il serait difficile de travailler ensemble toute la journée et de rentrer à la maison pour être ensemble toute la nuit, alors ils ont décidé de vivre dans des hôtels différents.  Anjelica précise, « Je ne souscris pas à l’idée que les acteurs devraient vivre leurs rôles, mais malgré soi, cela vous suit parfois chez vous. Il y avait des éléments du tueur à gages dans Jack à l’époque et je ne voulais pas être trop près de lui. Jack a dit qu’il laissait généralement tomber Charley Partanna [son personnage] vers l’heure du dîner. J’ai dit que je portais souvent Maerose [son personnage] jusqu’au dessert. « 

Fiche technique

Titre original : Prizzi’s honor Réalisateur : John HUSTON Scénario : Richard CONDON, Janet ROACH Musique : Alex NORTH Photographie : Andrzej BARTKOWIAK (directeur), Kerry HAYES, Gemma LaMANA (plateau) Son : Richard SHORR, Kim MAITLAND Costumes : DONFELD, John S. PERRY Montage : Rudy FEHR, Raja FEHR Décors : Dennis WASHINGTON, Bruce WEINTRAUB, Charles TRUHAN Effets spéciaux : Connie BRINK Pays : Etats-Unis Date : 1985 Genre : Policier Durée : 129 mn Interprètes : Jack NICHOLSON, Kathleen TURNER, William HICKEY, Anjelica HUSTON, Robert LOGGIA, John RANDOLPH Couleur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s